Saint-Mont est un charmant village du Gers, situé dans le canton de l'Adour Gersoise (ex-canton de Riscle), arrondissement de Mirande. Sa position géographique (au carrefour des départements du Gers, des Hautes-Pyrénées, des Pyrénées Atlantiques et des Landes) en fait un lieu privilégié comme point de départ des principales destinations touristiques du Sud-ouest (Région Aquitaine et région Midi-Pyrénées). Les plages de l’océan Atlantique (Capbreton, Hossegor, Vieux-Boucau) sont à une heure et trente minutes de voiture, les Pyrénées sont à une heure (Station de La Mongie), Pau est à 55 kilomètres et enfin les principaux festivals du Gers sont proches, eux aussi : Festival de bandas y peñas à Condom (une heure), Festival de country à Mirande (45 minutes), Tempo latino de Vic-Fezensac (30 minutes) et le Jazz In Marciac (30 minutes).

Mais le village lui-même possède un attrait touristique indéniable.

Un éperon rocheux, dominant la plaine de l’Adour, fut le point de départ d’une histoire riche, histoire commençant par la consécration des lieux dès l’époque gauloise puis romaine. Saint-Mont devint un oppidum : les Romains bâtirent des temples pour les sacrifices mais permirent aussi à la région de se développer, notamment en introduisant la culture de la vigne.

Puis en 1050, un seigneur gascon, Bernard de Tumapaler fonda un monastère sur les vestiges de l’ancien oppidum, le monastère Saint-Jean Baptiste, rattaché à l’ordre de Cluny. Les moines restèrent jusqu’à la Révolution Française (1791) puis le monastère fut vendu comme Bien National. Actuellement, subsiste uniquement de la période du XIe siècle, l’église de Saint-Jean-Baptiste. Les bâtiments du monastère actuel ont été remaniés (XVIIIe).

Outre son cœur historique et son vieux village s’étirant sur les flancs Est, Sud et Ouest (le flanc Nord domine à pic l’Adour), la commune de Saint-Mont couvre une superficie de 12,59 km². D’autres quartiers se sont développés le long des axes principaux de communication :

  • quartier du Boutillet le long de la route de Maumusson,
  • quartier du Cos entre la route de Maumusson et la route de Riscle,
  • quartier des Cadillons sur la route de Corneillan,
  • quartier de Tombille sur la route de Pau.

Actuellement, la commune compte 319 habitants et espère augmenter sa population en rendant possible l’urbanisation de certaines zones (carte communale élaborée).

Sa situation privilégiée (intersection des départementales D 946 et D 262) en fait un village résidentiel où il fait bon vivre. L’autoroute A 65, la gare TGV des Landes (2020) rend le village très rapidement accessible par air, train ou route.